Mes Animaux

   kilroyle.gif (440 octets)

Je suis l'heureux propriétaire de chattes prénommées Cléo, Câline et Chipie ayant toutes trois l'infime bonté de bien vouloir partager avec nous le gîte et surtout le couvert.
cleo01.jpg (12469 octets) cleo02.jpg (9173 octets)
La première à être arrivée à la maison est Cléo, européenne à la robe tigrée, âgée actuellement de 8 ans, venue remplacer mon vieux "Bouboule" mort de vieillesse à l'âge vénérable de 14 ans. Cléo est une rescapée, sauvée de l'euthanasie par un vétérinaire trouvant plus convenable de la confier à nos bons soins, plutôt que de lui faire l'injection létale. Il nous faut à la vérité reconnaître qu'elle nous a aussitôt fait craquer avec son joli petit minois. Cléo possède un caractère entier et très indépendant qui fait qu'elle a un jour décidé d'investir la maison des voisins la trouvant plus confortable que la notre. Depuis elle loge et déloge, soumettant les pauvres voisins à sa tyrannie domestique, monopolisant chez eux, sans honte ni remord, le fauteuil le plus confortable et acceptant parfois, par simple bonté d'âme, de partager leur repas surtout si du filet de cabillaud se trouve inscrit au menu. Cléo, contrairement à la majorité de ses congénères, apprécie l'eau. Elle est une chasseresse émérite ayant, à son tableau de chasse, de multiples trophées dont les moins étonnants ne sont pas des oiseaux attrapés en plein vol dans le jardin après une longue séance de planque au sein des fraisiers.  

 

caline01.jpg (10753 octets) caline02.jpg (10000 octets)
La suivante est Câline, chatte siamoise, âgée maintenant de 8 ans, récupérée à peine âgée d'un an chez l'une de mes sœurs qui quittait une maison pour s'établir en appartement. Câline est un chat "chien", un vrai pot de colle, toujours fourrée dans les pieds, surtout si j'ai les deux mains occupées. Toujours à quémander des caresses,  elle "cause" comme une pie bavarde et est souvent sous l'emprise de vraies crises d'affection qui nous obligent à tout abandonner sur le champs pour nous occuper exclusivement d'elle. Elle apprécie aussi piétiner avec entrain  et se répandre sans vergogne sur le travail urgent que j'avais à rendre pour hier. Elle participe à la plupart des activités diurnes de la maisonnée en nous encourageant de la voix et du regard. Pour la nuit elle préfère dormir confortablement installée sur le lit plutôt que dans un panier aussi douillet soit-il . Câline n'aime que les croquettes mais se laisse parfois tenter, en fin gastronome qu'elle semble être, par un morceau de Jambon très frais. Le jardin est son domaine à condition que nous y soyons présents, dans le cas contraire il ne présente aucun intérêt particulier à ses yeux. Autrement on la trouve à l'intérieur de la maison, au frais, occupée à tester avec sérieux et application tous les endroits susceptibles de l'accueillir, pour une sieste confortable et prolongée. Ne lui demandez surtout pas de chasser, elle en est incapable et seule la vue des araignées semble à même de réveiller l'instinct du fauve qui sommeille enfouis au plus profond de sa personnalité.

 

chipie01.jpg (6312 octets) chipie02.jpg (11714 octets)
La dernière et la plus jeune se prénomme Chipie, âgée actuellement de 6 ans, cette européenne blanche est arrivée chez nous par ses propres moyens dans la nuit du 14 au 15 Août 1994. Alors âgé de seulement quelques semaines, ce chaton intrépide était totalement perdu et surtout très affamé. Après une quarantaine forcée due à la présence de nombreuses puces, de gale et même de teigne, nous avons finalement accepté ce nouveau don du ciel. Comme son nom l'indique Chipie est capable du pire et du meilleur, tantôt gentille comme un cœur, tantôt sauvage ou rebelle comme un tigre. Elle trouve en Câline une compagne de jeux, de dispute ou de sieste suivant l'inspiration du moment. Moins casanière que son amie, Chipie passe la partie nocturne de son existence à chasser dans le jardin. Elle est devenue, au fil des ans, une spécialiste renommée dans la capture des papillons de nuit qu'elle se fait un devoir et un plaisir de lâcher dans le hall d'entrée tout en poussant des miaulements de contentement d'un niveau sonore suffisamment important pour nous tirer bien vite d'un juste sommeil réparateur. Elle est aussi coutumière du lâché de souris vivantes dans le même hall avec poursuite ad hoc, le tout au milieu de la nuit moment propice entre tous pour ce genre de divertissement. La journée étant quand à elle réservée à la récupération après de longues nuits bien mouvementées. Au niveau nourriture Chipie est plutôt du genre aspirateur grand format, tout est bon ou presque quand on a eu une jeunesse comme la sienne.
Comme vous l'avez constaté lors de la lecture du récit ci-avant, j'aime ces trois chattes de la même façon mais pas pour les mêmes raisons. Au fil du temps ces "charmantes petites bêtes" ont pris sans le dire une place à part dans mon existence et dans mon cœur..Puissent-elles tenir cette place longtemps encore.

kilroyle.gif (440 octets)

back.gif